WELEDA MET FIN A DES ACTIVITES EN FRANCE


Le groupe de produits homéopathiques et cosmétiques Weleda a annoncé mettre fin à une partie de ses activités en France.


Weleda est une société vieille de 101 ans, fondée par un adepte de pratiques occultes autrichien, Rudolf Steiner[1]. Ce dernier a fondé un mouvement ésotérique : l'anthroposophie, une néospiritualité qui a colonisé trois grands domaines – l'éducation, via les écoles Steiner-Waldorf, l’agriculture, via la pratique de la biodynamie et, dans le cas de Weleda, la pharmacologie via la médecine anthroposophique.


Pour faire court : la médecine anthroposophique considère que si on est malade, c’est qu’on a commis des méfaits dans une de nos vies antérieures. » Un attachement à la notion de karma, qui postule que les actions des individus ont une répercussion sur ses vies futures, central dans la pensée anthroposophique[2]. Yves Casgrain, cité par Agence Science-Presse relate :


« La prémisse est la même en santé : il faut adapter la médecine — perçue comme matérialiste — au corps spirituel et donc ne pas interférer avec notre karma. C’est pourquoi il faut privilégier les médecines douces aux vaccins. »[3]


« Velleda » désigne dans la culture celtique des prophétesses qui avaient le don de connaître les vertus curatives des plantes et de trouver des remèdes[4]. La société s’en inspire et prend officiellement ce nom en 1928.


Quant au logo, il représente le bâton d’Esculape, un symbole médical autour duquel s’enroule un serpent (Asclépios est le dieu gréco-romain lié à la guérison et à la médecine).[5]


Lorsque Rudolf Steiner lance Weleda en 1921, l'un de ses objectifs assumés est de créer des sources de revenu pour les différents courants anthroposophiques. Aujourd'hui encore, les élèves qui passent par les écoles Steiner Waldorf sont invités à faire un « stage industriel » dans l'entreprise[6]. Certains d’entre eux (Grégoire Perra) témoignent à propos de la préparation des produits homéopathiques : pendant le processus dit de « dynamisation », le préparateur qui secoue le produit doit s'efforcer de fixer un point du regard et de ne penser à rien. » L'objectif : ne pas contaminer le produit homéopathique avec des pensées négatives[7].


En 2019, une enquête publiée par le journaliste Olivier Hertel pour le magazine Sciences et Avenir exposait comment Weleda avait continué de vendre des produits homéopathiques interdits en France. Et comment ce même produit, vendu alors par Weleda sous le nom de « Viscum album fermenté » – en réalité des ampoules à base de décoction de gui – a contribué à la mort d'au moins deux personnes dans l'Hexagone[8].


Rudolf Steiner décrivait le gui comme une « plante-animale » dotée de « forces astrales », rappelait à l'époque Sciences et Avenir.


Selon l'Association pour la Recherche et l’Enseignement en Médecine Anthroposophique (AREMA), il y aurait 350 médecins anthroposophes en France et 4000 à 5000 qui prescriraient des médicaments anthroposophiques.


En août 2021, le rectorat des Hautes-Pyrénées a prononcé la fermeture d'une école de la fédération Steiner-Waldorf, pour des manquements « pédagogiques et administratifs ». Des rapports d'inspection pointent des défaillances dans la sécurité des enfants ainsi que des retards pédagogiques en science, en français et en histoire[9].



 

NOTES :

[1] Rudolf Steiner, Une Théorie de la connaissance chez Goethe, Genève, Éditions anthroposophiques romandes, 1985 [2] « Les textes fondamentaux de l'ésotérisme », Le Point, no hors série no 2,‎ mars-avril 2005, p. 126. [3] Isabelle Burgun, « L'anti-vaccination sur les bancs d'école » [archive], Agence Science-Presse, 16 février 2015 (consulté le 10 février 2018). [4] Velléda, mythes et représentations, catalogue d'exposition, Quimper, musée des Beaux-arts, 1995-1996, commissaire de l'exposition, Sophie Barthélémy. [5] Reinhard Struckmann, Asclepios à Epidaure Sources de la thérapeutique, Athène, Kasas, 1979, 40 p., p. 19 [6] Médicaments - Weleda [7] Anthroposophie : ce que cache Weleda, le fabricant d'homéopathie qui veut fermer un site en France (marianne.net) [8] Weleda, un médicament anti cancer vendu sans autorisation - Sciences et Avenir [9] L'école des Boutons d'Or, à Bagnères-de-Bigorre, reste fermée (francebleu.fr)