CHAPITRE 35 : L'IMMACULEE CONCEPTION DE MARIE/MERIEM

Aujourd'hui ce 8 décembre, c'est la fête de l'immaculée conception.





À Lourdes, Bernadette Soubirous affirme que, le 25 mars 1858, soit quatre ans après la promulgation du dogme, la dame qui lui est apparue s'est elle-même présentée ainsi, en gascon, dans la grotte de Massabielle, à Lourdes :


« Que soy era immaculada councepciou » (« Je suis l'Immaculée Conception »).


L'Immaculée Conception est la conception de la Vierge Marie « sans tache », c'est-à-dire exempte du péché originel ( Dieu a formé la sainte Vierge sans tache et sans péché a écrit Amphiloque d'Iconium). Il s'agit d'un dogme de l'Église catholique qui a été proclamé, le 8 décembre 1854 par le pape Pie IX par la bulle Ineffabilis Deus, mais cette croyance existait déjà chez les Pères de l'Église au IVe siècle. Si l'Église orthodoxe célèbre la fête de la Conception de Marie et nomme Marie

« l'Immaculée », elle ne reconnaît cependant pas ce dogme de l'Immaculée Conception, de même que les protestants ou les autres Églises chrétiennes, qui y voient un théologoumène. Un théologoumène est un énoncé ou un concept théologique dépourvu d'une autorité doctrinale absolue. Il est communément défini comme « une affirmation ou une déclaration théologique qui ne dérive pas de la révélation divine ».


Ces débats théologiques ont marqué l'époque : la Sorbonne est paralysée un an par cette querelle. En 1387, un théologien aragonais Jean de Montson, est condamné, car il enseignait que la Vierge Marie était née avec le péché originel. Pierre d'Ailly, aumônier du roi Charles VI, défend en 1388 devant la papauté d'Avignon l'idée de l'Immaculée Conception. Sa plaidoirie remporte l'adhésion des autorités ecclésiastiques (face aux plaidoiries des Dominicains), et fort de son succès, à son retour à Paris, il fait renvoyer de la maison royale tous les Dominicains qui contestaient cette doctrine.


Deux ans après la proclamation du dogme, Mgr Sibour, archevêque de Paris, est poignardé en pleine église à l'issue d'une cérémonie, le 3 janvier 1857 par Jean-Louis Verger ancien curé. Si lors de son crime il s'écrie « À bas les déesses », expliquant que son geste est une contestation du dogme de l'Immaculée Conception, quelques heures après il se rétracte, donnant une autre motivation à son meurtre (une protestation contre le célibat des prêtres).


Comment justifie-t-on l'apparition de ce dogme, en dehors de l'apparition de Marie devant Bernadette Soubirous ?


La justification biblique de ce dogme se trouve dans les paroles que l’ange adressa à la jeune fille de Nazareth : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » rapportées par Luc 1, 28.


Le Catéchisme de l'Église catholique, concernant ce dogme de foi, indique au paragraphe 493 « Pour être la Mère du Sauveur, Marie fut pourvue par Dieu de dons à la mesure d’une si grande tâche », il ajoute « par la grâce de Dieu, Marie est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie. ». On lit également dans le paragraphe 491 et 966 « La bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel ».


Dans le Coran, il est question de cette immaculée conception. On en lit la preuve dans la sourate 3 aux versets 42-43 « Et un jour les anges dirent à Marie : « Ô Marie! Certes, Dieu t’a élue et purifiée, et t’a préférée à (toutes) les femmes de la création. Ô Marie! Obéis à ton Seigneur, prosterne-toi et incline-toi avec ceux qui s’inclinent (en prière). »


Dans le Coran, les parents de Marie sont Hanna (Anne) et Imran. « Certes, Dieu a préféré Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran à (toutes Ses) créatures. Ils étaient descendants les uns des autres. Dieu entend tout et Il est Omniscient. (Rappelle-toi) quand la femme d’Imran dit: « Seigneur, je T’ai dédié ce qui est dans mon ventre [pour être dévoué à Ton service et à Ton adoration]. Veuilles l’accepter. Certes, Toi, et Toi seul entend tout et sait tout. » (Coran 3:34-35)


Hannah était une femme stérile dont l’unique désir était d’avoir un enfant et qui avait promis à Dieu que s’Il exauçait son souhait d’avoir un enfant, elle ferait en sorte qu’il se consacre à Son service au Temple. Dieu répondit à son invocation et elle devint enceinte. Mais lorsqu’elle donna naissance à l’enfant, elle fut attristée de constater que l’enfant était une fille, car c’étaient normalement les garçons qui se consacraient au service de Dieu, dans le Temple.

« Puis, lorsqu’elle eut accouché, elle dit : « Seigneur ! Voilà que j’ai accouché d’une fille. » (Coran 3:36)

Mais Dieu dit, dans le Coran : « Dieu savait mieux que quiconque de ce dont elle avait accouché… » (Coran 3:36) puisque Marie est celle qui a donné naissance au Messie coranique : Jésus.

Hannah nomma sa fille Marie et demanda à Dieu de les protéger, elle et son enfant, contre Satan : « Je l’ai nommée Marie et certes, je demande Ta protection, pour elle et pour sa descendance, contre Satan le banni. » (Coran 3:36)

Dans une parole prophétique rapportée par Ahmed, le prophète de l'islam a expliqué que « Aucun enfant n’est mis au monde sans être, au moment de sa naissance, touché par le diable; (c’est pourquoi) il se met à crier. En cela, il n’y a eu d’exception que pour Marie et son fils. »



68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

#8 QUOI DE NEUF SUR INSTA

Ca grimpe, ça grimpe ! Plus de 13200 personnes suivent quotidiennement les partages, posts, live qui se déroulent sur la plateforme ! Mais si vous n'avez toujours pas décidé de vous faire un compte, p

J'ai une question

© 2021 Barbara Moullan