CHAPITRE 28 : LECONS A RETENIR DE LA PERSECUTION DES APOTRES

Mis à jour : mars 22

Nous connaissons l’histoire de Jésus (Isa dans le Coran) et de sa persécution. Mais celle des apôtres est moins connue et pourtant, si nous croisons les textes d’il y a environ 20 siècles avec certains faits actuels, on remarque des similitudes et on peut en dégager non seulement des enseignements mais surtout des conseils.




Si on prend l’histoire de Jésus selon les Evangiles, on se retrouve avec des points qui nous font grandement réfléchir sur l’actualité.


En ouvrant les Evangiles, on lit dans celui de Jean que les principaux sacrificateurs et les pharisiens ont rassemblé le Sanhédrin et ont pris des conseils pour le tuer (Jean 11,47-53).


45 Beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie et avaient donc vu ce que Jésus avait fait, crurent en lui.

46 Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens pour leur raconter ce qu’il avait fait.

47 Les grands prêtres et les pharisiens réunirent donc le Conseil suprême ; ils disaient : « Qu’allons-nous faire ? Cet homme accomplit un grand nombre de signes.

48 Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui, et les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. »

49 Alors, l’un d’entre eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit : « Vous n’y comprenez rien ;

50 vous ne voyez pas quel est votre intérêt : il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple, et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. »

51 Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ; mais, étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ;

52 et ce n’était pas seulement pour la nation, c’était afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés.

53 À partir de ce jour-là, ils décidèrent de le tuer.

Au moment de sa Passion, le terme qu’on utilise en théologie pour parler de ses souffrances avant et pendant la Crucifixion, les gens lui crachaient au visage et le frappaient; Et certains l'ont giflé "(Matthieu 26,67). Par la suite, il a été lié et livré à Pilate (Matthieu 27,2). Plus tard, il a été fouetté et remis pour être crucifié (Matthieu 27,26). Il a été humilié (verset 29) et frappé de nouveau à la tête (verset 30). Après la mort de Jésus, les disciples fidèles ont également été persécutés. Il y a eu des arrestations, des menaces et des coups. Les prêtres, le capitaine de la garde du temple et les sadducéens étaient «très troublés parce que les apôtres enseignaient au peuple et proclamèrent en Jésus la résurrection des morts. Ils ont saisi Pierre et Jean et les mirent en prison jusqu'au lendemain ». Pierre et Jean ont reçu d'autres menaces avant leur libération (Actes 4).


01 Comme Pierre et Jean parlaient encore au peuple, les prêtres survinrent, avec le commandant du Temple et les sadducéens ;

02 ils étaient excédés de les voir enseigner le peuple et annoncer, en la personne de Jésus, la résurrection d’entre les morts.

03 Ils les firent arrêter et placer sous bonne garde jusqu’au lendemain, puisque c’était déjà le soir.

Cela semble très actuel mais Pierre et Jean ont été limités dans leurs paroles, ont été limités dans la propagation du message, et menacés. Mais comme personne n’avait rien contre eux, ils ont été relâchés.


17 Mais pour en limiter la diffusion dans le peuple, nous allons les menacer afin qu’ils ne parlent plus à personne en ce nom-là. »

18 Ayant rappelé Pierre et Jean, ils leur interdirent formellement de parler ou d’enseigner au nom de Jésus.

19 Ceux-ci leur répliquèrent : « Est-il juste devant Dieu de vous écouter, plutôt que d’écouter Dieu ? À vous de juger.

20 Quant à nous, il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. »

21 Après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent, faute d’avoir trouvé le moyen de les punir : c’était à cause du peuple, car tout le monde rendait gloire à Dieu pour ce qui était arrivé.

Etienne a été saisi et amené devant le Sanhédrin, le Sanhédrin c’était un tribunal religieux. On lit dans Actes chapitre 6 à partir du verset 8


08 Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des prodiges et des signes éclatants.

09 Intervinrent alors certaines gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins, et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d’Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne,

10 mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.

11 Alors ils soudoyèrent des hommes pour qu’ils disent : « Nous l’avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu. »

12 Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes, et, s’étant saisis d’Étienne à l’improviste, ils l’amenèrent devant le Conseil suprême.

13 Ils produisirent de faux témoins, qui disaient : « Cet individu ne cesse de proférer des paroles contre le Lieu saint et contre la Loi.

Des faux témoins ont témoigné contre lui, et pendant sa défense, Etienne a demandé: "Est-ce qu'il y a eu un prophète que vos pères n'ont pas persécuté? Ils ont même tué ceux qui ont prédit l'arrivée du Juste. Et maintenant vous l'avez trahi et assassiné "(Actes 7,52). "Quand ils ont entendu cela, ils étaient furieux et se crispaient les dents sur lui" (verset 54). Leur colère s'est transformée en meurtre, et ils ont lapidé Etienne à mort. (versets 59 et 60).


A l’époque, Saül persécutait les chrétiens. Quiconque croyait, adhérait au message de Jésus, était jeté en prison. On lit dans Actes 8 verset 3


03 Quant à Saul, il ravageait l’Église, il pénétrait dans les maisons, pour en arracher hommes et femmes, et les jeter en prison.


Mais les apôtres ont continué à parler avec le peuple, ont continué à partager la Parole, ont continué surtout à prier Dieu ! Et que s’est-il passé ? En partant vers Damas pour livrer des prisonniers, il a été touché par une vision : il a vu Jésus, et s’est reconverti au christianisme. C’est devenu Paul, l’auteur de lettres de la Bible et un des apôtres les plus actifs !

Après sa conversion, il est devenu la cible d'une persécution intense. Au cours de son ministère et de ses voyages, Paul a connu des afflictions sévères et répétées, des coups, des emprisonnements, des nuits blanches, et même la faim. (Actes 13,50; 2 Corinthiens 6,3-5; 11,23-25; Galates 5,11; 2 Timothée 3,10,11).


L’histoire de Actes 12 est très puissante. Le roi Hérode a arrêté certains membres qui appartenaient à l'église dans le but de les persécuter. Il supprima Jacques, et fit emprisonner Pierre pour le tuer à son tour.

05 Tandis que Pierre était ainsi détenu dans la prison, l’Église priait Dieu pour lui avec insistance.

06 Hérode allait le faire comparaître. Or, Pierre dormait, cette nuit-là, entre deux soldats ; il était attaché avec deux chaînes et des gardes étaient en faction devant la porte de la prison.

07 Et voici que survint l’ange du Seigneur, et une lumière brilla dans la cellule. Il réveilla Pierre en le frappant au côté et dit : « Lève-toi vite. » Les chaînes lui tombèrent des mains.

08 Alors l’ange lui dit : « Mets ta ceinture et chausse tes sandales. » Ce que fit Pierre. L’ange ajouta : « Enveloppe-toi de ton manteau et suis-moi. »

09 Pierre sortit derrière lui, mais il ne savait pas que tout ce qui arrivait grâce à l’ange était bien réel ; il pensait qu’il avait une vision.

10 Passant devant un premier poste de garde, puis devant un second, ils arrivèrent au portail de fer donnant sur la ville. Celui-ci s’ouvrit tout seul devant eux. Une fois dehors, ils s’engagèrent dans une rue, et aussitôt l’ange le quitta.

D'autres disciples de Jésus sont devenus des objets de haine et de persécution. La source de cette opposition était généralement de faux leaders religieux qui ont réussi à influencer les leaders politiques mal informés (Actes 16,20; 17,6-28,22). Alors maintenant que l’on voit ces évènements et que l’on comprend l’objet du podcast, il est impensable de le terminer sur ces anecdotes terribles. Parce que dans les livres, quand sont mentionnées des épreuves ou des problématiques, il y a aussi des conseils pour surmonter cela.

L’apôtre Pierre nous donne quelques lignes directrices pour l'endurance:


1 Pierre Chapitre 3 14 Mais s’il vous arrivait de souffrir pour la justice, heureux seriez-vous ! Comme dit l’Écriture : N’ayez aucune crainte de ces gens-là, ne vous laissez pas troubler.

15 Honorez dans vos cœurs la sainteté du Seigneur, le Christ. Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ;

16 mais faites-le avec douceur et respect.

Dans le chapitre 2 il est écrit au verset 19 en effet, c’est une grâce de supporter, par motif de conscience devant Dieu, des peines que l’on souffre injustement.

L'apôtre Paul se réjouit des faiblesses, des insultes, des difficultés, des persécutions. Ses paroles étaient: "Car quand je suis faible, je suis fort" (2 Corinthiens 12,10). Tout simplement parce que pour lui, c’est une manière de fortifier sa foi et de revenir plus fort dans sa relation avec Dieu. Pourquoi : le faible aura peut être la tentation de quitter la religion, d’abandonner une pratique, alors que celui qui se fortifie reste dans le chemin de la foi.


C’est exactement le même ton dans la sourate 3 du Coran, au verset 173 où il est écrit : « Certes ceux auxquels l'on disait: « Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les » -cela accrut leur foi -et ils dirent: « Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant. » 174 Ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d'une grâce immense. 175 C'est le Diable qui vous fait peur de ses adhérents. N'ayez donc pas peur d'eux. Mais ayez peur de Moi, si vous êtes croyants.

Les difficultés ne devraient pas être inattendues ni quelque chose dont nous devrions éviter.

C’était l’empire romain, l’empire le plus puissant. Nous ne pouvons jamais ressentir ce même type de persécution que rencontrent les fidèles de ce temps passé. Pourtant, quel(le) que soit le degré ou la forme, elle se manifeste, la persécution ne doit pas être surmontée en s'engageant dans de mauvaises actions.

Paul a écrit dans les lettres aux romains chapitre 12


17 Ne rendez à personne le mal pour le mal, appliquez-vous à bien agir aux yeux de tous les hommes.

18 Autant que possible, pour ce qui dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

19 Bien-aimés, ne vous faites pas justice vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu. Car l’Écriture dit : C’est à moi de faire justice, c’est moi qui rendrai à chacun ce qui lui revient, dit le Seigneur.

Dans le Coran, il est écrit dans la sourate 2 au verset 155 Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, 156 qui disent, quand un malheur les atteint: « Certes nous sommes à Allah, et c'est à Lui que nous retournerons. 157 Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde; et ceux-là sont les biens guidés.

Dieu annonce à ceux qui font preuve de patience et qui se cramponnent à Lui qu’ils atteindront certainement les sommités de la spiritualité et qu’ils seront aussi récipiendaires des faveurs matérielles.

Voilà la fin de ce podcast, méditons ensemble sur ces paroles d’encouragement à supporter les épreuves, ne pas se laisser aller à la violence et surtout, garder confiance en Dieu et se souvenir qu’Il est aux rênes de toute chose. Notre comportement doit toujours rester fidèle aux enseignements, même lorsqu’on est pris par la peur, la colère et l’angoisse.

Nous devons rester pieux, fidèles à la religion, courtois et soulager nos peines dans la prière et les invocations.

Et pour garder en tête, après tous les conseils que nous ont donnés ces apôtres, que finalement, rester soi-même, ça paie aussi, voici un récit de la tradition musulmane :

Le Prophète Muhammad et ses partisans ont été sévèrement persécutés par les polythéistes de La Mecque, les Quraysh, surtout quand ils savaient qu'il était ferme quant à sa décision de poursuivre son Appel à l’islam. Ils furent moqués, humiliés, insultés, torturés. Même son propre oncle, «Abu-Lahab», a forcé ses fils à divorcer des filles du Prophète. Au cours de cette période de persécution, le Prophète de l’islam savait qu'il y avait un dirigeant chrétien, et juste en Abyssinie (Ethiopie) appelé «Negus» qui ne permettait pas l'injustice dans son domaine. Comme il était juste, le Prophète a dit à ses disciples d'émigrer en Abyssinie pour demander sa protection. Par la suite, les Quraysh ont envoyé deux hommes en Abyssinie pour encourir la colère du roi sur les musulmans. Pour atteindre sa satisfaction, ils lui ont offert beaucoup de présents et ont séduit certains de ses évêques. Ils ont essayé de donner une image erronée des musulmans et de leur nouvelle religion. Après avoir écouté ces Quraysh, le roi a appelé les musulmans. Dans leur situation, que feriez-vous ? On revient sur le contexte : vous êtes dans un endroit, on vous persécute pour votre foi. Vous fuyez dans un autre endroit, et ceux qui vous persécutent vous retrouvent et partent dire des choses sur vous à ce que vous estimez être votre seule chance de vivre tranquillement. Vous êtes convoqués par cette chance. Que faites-vous ? Forcément, Négus a demandé à ces musulmans ce qu’il pensait de Jésus : les sources biographiques précisent qu’il a présenté Jésus en tant que Prophète et fils de Marie, mais pas un dieu. Contre toute attente, très certainement, le roi est d'accord avec ce que les musulmans ont dit et confirme que Muhammad est en effet un Messager d'Allah dont la Bible a parlé. Puis il a donné aux musulmans une protection totale pour vivre dans son royaume. En assumant donc qui il était, et en quoi il croyait, Muhammad a reçu le soutien de ce roi.


Afin de finir avec le thème commencé, voici une citation de Jésus, tirée de l’Evangile de Matthieu

Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. 12 Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. Matthieu 5, 11-12


Podcast disponible sur les plateformes de podcast et sur Youtube.

44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

CHAPITRE 50 : LE CONCORDAT ET LA TROISIEME REPUBLIQUE

On a vu hier la période de Déchristianisation post Révolution française et donc aujourd’hui on voit la suite de l’histoire avec l’instauration du Concordat. Voici le lien de la vidéo en replay ici. On

CHAPITRE 49 : LA DECHRISTIANISATION

Bonjour à tous, Voici le script du live qui s'est déroulé tout à l'heure et que vous pouvez regarder en replay ici. LA DECHRISTIANISATION On connait tous 1789, le 14 juillet, la prise de la Bastille,

J'ai une question

© 2021 Barbara Moullan