#7 QUOI DE NEUF SUR INSTA

Hello, c'est parti pour le récapitulatif mensuel de ce qu'il s'est passé sur Instagram si vous n'avez pas les réseaux sociaux. Nous sommes désormais plus de 13 000 sur @iletait1foi. C'est dingue !


Ce mois-ci, beaucoup de partages. J'ai entamé une formation avec l'institut sira les jeudis soirs et nous avons discuté de l'anecdote islamique de Waraqa, le cousin de Khadija. Voici ce que j'ai partagé :


Cousin de Khadija, Waraqa était chrétien. Au moment de la première Révélation, quand Muhammad ﷺ ne savait pas ce qui venait de se passer, Khadija l'emmena consulter Waraqa afin qu'il décrive les faits. Waraqa déclara alors : il s'agit du Namus (traduit par l'Ange Gabriel) que Dieu envoya à Moïse.Cette phrase est interprétée par certains comme étant la preuve que Waraqa était juif, ou que Muhammad ﷺ aurait été influencé par le judaïsme pour ensuite propager sa mission (thèse avancée entre autre par l'islamologue Claude Gilliot dans "Une reconstruction critique du Coran ou comment en finir avec les merveilles de la lampe d’Aladin" Pourquoi Waraqa, pourtant présenter comme chrétien, a-t-il mentionné Moïse à ce moment, et pas Jésus ? Il faut revenir au récit biblique de la Révélation du message à Moïse : on lit dans le livre de l'Exode, chapitre 3 verset 2 qu'un ANGE de l'Eternel / Hashem lui apparut dans le buisson ardent. Cet épisode du buisson ardent est l'épisode qui marque le début de la mission prophétique de Moïse. C'est l'ange Gabriel qui a cette fonction d'annoncer, d'avertir, que ce soit dans le judaïsme, le christianisme ou l'islam. L'ange Gabriel qui a annoncé à Marie qu'elle aura un fils, Jésus le Messie, dans les Evangiles, ne s'est pas exprimé directement à Jésus : on ne lit pas de dialogue. C'est par sa conception et naissance miraculeuse que Gabriel annonce la mission prophétique de Jésus. Waraqa compare donc Muhammad ﷺ à Moïse dans la manière dont ils ont été approchés pour débuter leur mission prophétique ce qui est textuellement cohérent pour un chrétien qui connait le texte tel que l'était cet homme pieux, Waraqa.


Les juifs ont célébré Pourim, qui a commencé jeudi soir, 25 février et continué vendredi 26 février 2021. Cela a été l'occasion de partager l'origine de cette fête : l’Empire perse du 4ème siècle avant l’ère commune s’étendait sur 127 pays et tous les Juifs en étaient les sujets. Après avoir fait exécuter son épouse, la reine Vashti, pour lui avoir désobéi, le roi Assuérus organisa un concours de beauté pour trouver une nouvelle reine. Une fille juive, Esther, trouva faveur à ses yeux et devint la reine – bien qu’elle refusât de divulguer quelle était sa nationalité. Entre temps, l’antisémite Haman fut nommé premier ministre de l’Empire. Mordékhaï, le chef des Juifs (et le cousin d’Esther), défia l’ordre du roi en refusant de se prosterner devant Haman, qui portait l’effigie d’une idole sur sa poitrine. Celui-ci, exaspéré, convainquit le roi de promulguer un décret ordonnant l’extermination de tous les Juifs le 13ème jour de Adar – une date qui fut tirée au sort par Haman. Mordékhaï galvanisa les Juifs et les convainquit de se repentir, de jeûner et de prier D.ieu. Pendant ce temps, Esther invita le roi et Haman à participer à un festin. Lors de ce festin, Esther révéla au roi son identité juive. Haman fut pendu, Mordékhaï fut nommé premier ministre à sa place et un nouveau décret fut promulgué, donnant au Juifs le droit de se défendre contre leurs ennemis.


CONSO : le saumon fumé est-il casher ? Une question a été posée dans le cadre de la casheroute et j’ai trouvé intéressant de partager avec les lecteurs d'ILETAIT1FOI la réponse : « est-ce qu’on peut manger tous les saumons fumés ? » Comme vous le savez certainement, les juifs ne consomment pas tous les poissons : « Parmi tout ce qui est dans les eaux, tout ce qui n'a ni nageoires ni écailles, vous ne mangerez pas, ce sera impur pour vous. » (Deutéronome, 14, 9-10) et ne consomment pas la viande non casher, c’est à dire provenant d’un animal autorisé et abattu rituellement. Le saumon est un poisson casher, pas de soucis avec ça, mais pour ce qui est du saumon fumé, c’est la technique qui pose question. Quand on se réfère à la liste du Consistoire (liste de produits de grandes surfaces autorisés et vérifiés chaque année – composition, condition de fabrication etc), on y trouve que le saumon fumé Labeyrie naturel d’autorisé. Pourquoi ? A cause du processus de fabrication. L’usine Labeyrie a été visitée pour cette année et donc le Consistoire confirme que les processus de fabrication sont conformes (ce qui n’est pas le cas de quelques produits Bonduelle par exemple où l’on retrouve des traces de viandes dans des sachets de légumes puisque c’est effectué sur la même chaîne). En effet, avant d’être fumé, un saumon est mariné dans du sel ou dans une saumure. On pourrait craindre que le saumon soit salé avec d’autres poissons, non-casher, et qu’une transmission de goût s’opère. En effet, il est interdit dans le judaïsme de laisser mariner un morceau de chair casher et un morceau de chair non-casher (qu’il s’agisse de viande ou de poisson, ou même tout autre aliment non-casher). Après le dessalage des saumons, ceux-ci présentent souvent des craquelures, en particulier lorsque la matière première, le saumon, a été congelée. (Selon les marques de saumon fumé et la qualité, le saumon peut être livré frais ou congelé.) Ainsi, il existe une tradition typiquement française : le baudruchage. L’application d’une fine feuille de baudruche (pellicule provenant de l’intestin d’un bœuf ou d’un mouton) permet d’estomper les craquelures. Or, cette feuille de baudruche n’est pas casher, puisqu’elle provient d’un animal non abattu rituellement. Sur certains sites de casheroute il est précisé que cette méthode n’est plus utilisée. Je n’ai pas trouvé de choses à ce sujet (ni sur Legifrance, ni en tapant vulgairement sur Google). Rav Yossef LORIA a dit « certains prétendent que la graisse de baudruche fréquemment utilisée pour le saumon fumé a été remplacé par des graisses tolérées. En effet, après avoir parlé avec des Machgui'him (surveillants de casheroute) au Canada et dans d'autres pays, ils m'ont témoigné que dans l'usine dans laquelle le procédé de fumage est effectué, il y avait également des viandes fumées déposées sur les mêmes tables, et différents problémes de casheroute. » En conclusion, les juifs qui suivent scrupuleusement la casheroute prendront du saumon avec le tampon rabbinique (casher). Si il n’y a pas de produits casher, par mesure de sûreté, il est bon de privilégier le saumon nature Labeyrie, dont le protocole de fabrication est audité une fois par an par le Consistoire. ET LE CONSOMMATEUR MUSULMAN FACE À CE POINT ? Le saumon étant un poisson, il est aussi autorisé dans les règles de consommation islamique. Que certaines usines fabricant du saumon fumé fument aussi d'autres poissons qui ne sont pas casher n’a que peu d’incidence sur la consommation musulmane. En revanche, si le baudruchage est toujours effectué avec certaines marques, et qu’il est toujours utilisé de la manière artisanale française, alors là ça peut déranger les consommateurs musulmans qui étendent leur non consommation à tous les dérivés (gélatine, colorants, additifs etc). Il s’agit donc de vérifier auprès de la marque si le baudruchage n’est pas réalisé, ou prendre du Labeyrie puisque pour cette année jusqu’à juillet 2021, il a été vérifié. Mais à priori, les rabbins disent que la majorité des marques n’utilisent plus cette technique artisanale depuis longtemps. (Reste à trouver la preuve de cette interdiction que je n’ai pas trouvée).



En lisant de nombreux posts sur la journée internationale des droits des femmes, il m'a semblé important de partager un point en "story" : On parle beaucoup de charge mentale et de pression sociale d’un point de vue psychologique, et beaucoup de personnes avancent les arguments religieux pour justifier de mettre la pression à quelqu’un : il faut faire comme çi, il faut faire comme ça. Il faut se marier, vite. Avoir un enfant vite. A ton âge, bidule avait ci. Et bidule avait ça. Sans entrer dans des considérations psychologiques, culturelles, et des choses propres à chaque environnement familial ou amical, faisons un point sur le côté religieux. Rivalisez donc dans les bonnes œuvres (2,148) ; Concurrencez-vous dans les bonnes œuvres (5,48) nous dit le Coran. 1 corinthien chapitre 9 24 Ne savez-vous pas que les concurrents dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix ? Courez de manière à le remporter. 25 Tous les athlètes s’imposent toutes sortes de privations, et ils le font pour obtenir une couronne qui va se détruire ; mais nous, c’est pour une couronne indestructible. lit-on dans la Bible. Effectivement, la pression mentionnée dans nos Livres c’est bien la course aux bonnes actions, au bon comportement, à l’élévation de l’âme. Et ça, on peut tous trouver un domaine dans lequel on peut faire nos bonnes actions, nos Livres regorgent de mille et une manières d’agir en Bien, et nous y ont motivé en nous informant des récompenses liées à chaque action faite pour le bien d’autrui.. On lit dans l’islam qu’Allah a ordonné de se concurrencer dans ce bienfait (du Paradis) et pas des délices éphémères de ce bas monde. Cela est en accord avec la Parole du Prophète ﷺ qui a interdit la jalousie sauf en deux cas :

→ Un homme a qui on a accordé la science qu’il met en pratique et enseigne ; → Et un homme a qui on a accordé des biens qui les dépense (dans l’obéissance à Allah). Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5026

De plus, nos religions considèrent que les plans de Dieu sont déjà établis : s'opposer au plan de Dieu est inutile. « Il n'y a ni sagesse, ni intelligence, ni conseil qui tienne contre l'Éternel. » (Proverbes 21.30) « On jette les sorts dans le pan de l'habit, mais c'est de l'Éternel que vient toute décision. » (Proverbes 16.33) Autrement dit, c'est Dieu qui dirige le cours du monde. Allah sait ce que porte chaque femelle, et de combien la période de gestation dans la matrice est écourtée ou prolongée. Et toute chose a auprès de Lui sa mesure. (13,8) « La parole de l'Éternel m'a été adressée : « Avant de te former dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu naisses, je t'avais consacré, je t'avais désigné prophète pour les nations. » » (Jérémie 1.4-5) « Je n'étais encore qu'une masse informe, mais tes yeux me voyaient, et sur ton livre étaient inscrits tous les jours qui m'étaient destinés avant qu'un seul d'entre eux n'existe. » (Psaume 139.16) Cela signifie que Dieu a établi un Dessein pour chaque humain : à chacun son rythme, à chacun son chemin, à chacun des bienfaits, à chacun des épreuves. On évolue pas tous dans les mêmes voies de bien. Se moquer du Destin de quelqu’un est en ce sens extrêmement critique ! Galates 6:7 Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille rester dans le fatalisme et ne pas agir : il faut revenir au premier point : la course au bien ! peu importe quelle voie dans le bien, il faut AGIR ! On ne doit pas rester oisif et attendre que la vie passe sans oeuvrer ! Quant à ceux qui possèdent une charge très forte, liée au cercle amical ou au cercle familial, le père de David ne pensait pas que son fils était qualifié pour devenir le prochain roi d’Israël. C’est pourquoi, lorsque Samuel est venu le voir pour trouver le successeur de Saül, il lui a présenté Éliab, son fils aîné et général dans l’armée d’Israël. Concernant votre vocation, seule compte l’opinion de Dieu ! Pour accomplir sa mission, David devait changer l’opinion défavorable de sa famille. Comme David oeuvrait dans la voie de Dieu, alors il a pu poursuivre et exercer sa mission ! En effet la règle de base doit être de chercher l’agrément divin dans les voies du bien et pas l’agrément des gens : les gens ne seront jamais d’accord à l’unanimité avec vos choix de vie ! Vous ne pouvez pas contenter tout le monde ! Certains diront que vous êtes trop jeunes pour vous marier, pour acheter, qu’acheter c’est se mettre la corde au cou, qu’être locataire c’est jeter son argent par les fenêtre, qu’il serait temps de faire un enfant, et ensuite qu’il serait temps de faire un frère ou une soeur à cet enfant, mais au bout de 3 de vous arrêter là parce qu’écologiquement c’est une aberration. Vous devriez trouver un travail, puis arrêter de travailler quand vous avez un enfant parce que c’est égoïste de le faire garder. Mais si vous êtes au foyer, vous devriez trouver des occupations parce que ne rien faire de ses journées c’est n’importe quoi et c’est profiter de la société. D’ailleurs, pourquoi vous ne cherchez pas à faire plus d’argent ? Et maintenant que vous en avez, pourquoi vous ne le placez pas ? Pourquoi vous n’achetez pas une nouvelle voiture ? Elle est vieille la vôtre, vous devriez changer. Mais pourquoi vous avez pris une voiture aussi tape à l’oeil, vous allez vous attirer le mauvais oeil ! Vous auriez du prendre une voiture moins récente. Bref, les gens ne seront jamais contents. Une seule chose à chercher donc : l’agrément divin ! Celui qui recherche l’agrément d'Allah : Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. D'après 'Aicha (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Celui qui recherche l'agrément d'Allah dans la colère des gens (1), Allah est satisfait de lui et rend les gens satisfaits de lui. Et celui qui recherche l'agrément des gens dans la colère d'Allah (2), Allah est en colère contre lui et rend les gens en colère contre lui ». (Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2250) (1) C'est à dire que la personne obéit à Allah même si les gens ne sont pas content de cela. (2) C'est à dire que la personne cherche le contentement des gens en faisant une chose qu'Allah a interdit ou en délaissant une chose qu'Il a imposé.


D'ailleurs, en parlant de la journée internationale des droits de la femme, j'ai eu l'occasion de participer au Mars sorore de Asmaeha_. Il s'agit d'un évènement qui dure 30 jours pendant lequel chaque jour une femme est intervenue pour discuter d'un sujet. Lorsqu'Asmae m'a contactée pour que je participe au projet, c'était évident que j'allais m'exprimer sur : les religions ! Voici ici ma participation si le sujet vous intéresse : j'ai présenté 10 femmes qui ont marqué les religions monothéistes.


J'ai eu l'occasion de partager 5 points que le séminaire sur les femmes pouvait apporter aux lecteurs : je l'ai mis en replay afin que chacun(e) puisse en profiter s'il l'a raté en présentiel : je rappelle que c'était un séminaire de 10h que j'ai présenté en juin dernier, sur la thématique des femmes. En 1er point bénéfique, il permet d'élargir la vision de la femme et avoir une perspective globale avec des exemples concrets sur les femmes de l'entourage de Muhammad : des mamans, des étudiantes, des salariées, des mères, des soeurs, des filles, à l'image de notre société : c'était très diversifié, à l'opposé de notre société qui ne dépeint qu'un seul schéma de LA femme musulmane. En second, de comprendre que dans l’inconscient populaire, la femme est souvent associée au mal, vectrice du mal, porteuse du mal, possédée par le mal : dans les films d’horreur ou paranormaux, c’est toujours une femme qui incarne le mal (Constantine, Black out, l’Exorciste, Anabelle, La nonne ...) et que c'est souvent relié au phénomène religieux de la Chute. En 3ème position, d'aborder le mariage. Quelles questions poser à un prétendant, en dehors de "quel goût de gâteau pour la pièce montée, as-tu trouvé une couleur de qamis ira avec ma robe ... " et assimiler ce que signifie l'expression "la moitié de sa religion". En 4ème, de réfléchir à des idées de métiers en relation à l'instar de ceux qu'exerçaient les femmes de l'entourage du prophète Muhammad. Et enfin, d'ajuster sa pratique, puisque nous revenons sur les règles de bases de la mosquée, des ablutions, du vêtement féminin etc. Disponible en boutique, ici.


A l'approche de Pâque et de Pâques, il m'a semblé utile de partager avec les lecteurs quelques rappels sur ces deux fêtes. Pâque sans "s" c'est la "traduction" de " PESSAH" qui est une fête juive au cours de laquelle ils célèbrent l’Exode hors d’Égypte durant lequel Dieu sauva le peuple de Moïse. Elle commence le 14 nissan à la tombée de la nuit et dure 7 jours. L'étymologie habituellement donnée au nom de la fête est qu'il vient du verbe Pessa'h qui signifie sauter au-dessus ou passer au-dessus en hébreu. On retrouve le terme Pessah dans la Torah. Ceux qui ont vu le dessin animé Le prince d'Egypte se rappelleront de la scène avec "korban pessa'h" en lien avec le sacrifice d’un agneau âgé d’un an prescrit pour la première fois avant la dixième plaie d’Égypte, la mort des premiers nés de chaque foyer, qui avait pour but de protéger ceux qui avaient écouté ce Commandement. On parle aussi de passage, en lien avec la traversée de la mer par le peuple de Moïse. est la fête la plus importante du christianisme. Elle commémore la résurrection de Jésus, après sa crucifixion, que le Nouveau Testament situe le surlendemain de la Passion, c'est-à-dire « le troisième jour ». C'est un élément fondamental du christianisme puisque Jésus, le Christ (Messie en grec), aussi appelé le Rédempteur, a vaincu pour les mortels le péché, le démon et la mort même. En effet, on lit dans les Evangiles que le tombeau de Jésus a été retrouvé vide et qu'il est apparu aux apôtres (mais d'abord à Marie-Madeleine). Il a ressuscité, alors que le décès sur la Croix avait bien été constaté, ce qui constitue pour les chrétiens un véritable miracle ! Deux fêtes à ne pas confondre donc puisqu'elles n'appartiennent pas aux mêmes religions. On voit de temps en temps "la pâques juive" ce qui ne veut rien dire. La pâque juive à la rigueur, mais sans "s" absolument. Cette année, Pessah commence le 25 mars et Pâques dimanche 4 avril. De manière générale sauf branches particulières, - les chrétiens reconnaissent la libération d'Egypte du peuple de Moïse dont le récit est mentionné dans l'Ancien Testament. - les juifs ne reconnaissent pas que Jésus soit ressuscité et qu'il est le Messie attendu. - les musulmans reconnaissent la libération d'Egypte du peuple de Moïse dont le récit est mentionné dans le Coran, mais ne reconnaissent pas la crucifixion de Jésus : pour eux, Jésus n'est pas mort sur la croix, il a été directement élevé au ciel d'où il reviendra lors de la fin des temps car il est le Messie.


Un lecteur musulman m'a posé une question : est-ce que les non-musulmans ont aussi les anges gardiens dont parle le Coran. Voici la réponse apportée : Il [l'homme] a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d'Allah. […] (Coran 13,11) Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l' un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence. (Coran 6 ,61) Tout d'abord, les anges gardiens ne sont pas mentionnés seulement dans l'islam. Ils sont aussi mentionnés dans les autres Livres : Exode 23,20 "Il va envoyer son ange pour te conduire dans le désert". Psaumes 91,11 "Car il ordonnera aux anges de te garder". Le verset coranique parle de chaque homme. C'est une généralité qui est attribuée à chaque humain dès le moment de sa naissance. L'islam part du principe où chaque humain nait avec la fitra - la nature de l'islam : il croit en Dieu, un Dieu unique à qui il est enclin à se soumettre. Puis, c'est son éducation qui fait de lui un musulman ou un non-musulman. Donc oui, chacun d'entre nous possède des anges qui veillent sur lui, nuit et jour. Peu importe la foi de la personne. C'est d'ailleurs quelque fois, ce frôlement de la mort qui fait que la personne reconsidère ses priorités et se rapproche de la Religion.


Enfin, pour finir, un petit point culture générale avec l'origine mythologique du nom de la marque de sneakers Nike : Fondée en 1964, Nike se nommait au départ Blue Ribbon Sports. La marque s’était spécialisée dans la distribution de chaussures de course à pied japonaises. À partir de 1971, tout change. La marque prend un tournant. Elle vend désormais sa propre production et choisit un nouveau nom : Nike (prononcez “Naïki” à l’anglaise). La même année, la graphiste Carolyn Davidson invente le célèbre logo de Nike : le “swoosh”, une virgule posée à l’envers. Cette virgule, c’est l’aile de la déesse Niké, déesse grecque de la victoire. Volant à très grande vitesse au-dessus des champs de bataille pour décerner la couronne de laurier au vainqueur, Niké symbolise le succès à la guerre. Après s’être installé à Massilia, l’actuelle Marseille, les Grecs phocéens fondent “Nikaia”, c’est-à-dire « celle par qui est arrivée la victoire », l’actuelle Nice. Le palais Nikaia est aujourd’hui le nom d’une grande salle de concert à Nice.



Je vous invite à consulter la page d'accueil pour les actualités du mois : tout en bas je mets un calendrier pour que vous puissiez suivre les interventions et vous y inscrire si vous le pouvez.


J'ai également ouvert l'onglet "Ramadan" disponible dans le menu où je partage des points recette, conso, pour le mois du Ramadan afin de préparer le corps à recevoir ces bienfaits spirituels. J'ai enregistré un podcast mardi dernier avec Fatima Khemar sur le sujet, il sortira bientôt je vous tiendrai au courant. Pour ceux qui ont les réseaux sociaux, n'oubliez pas ce soir, 19h30 sur Instagram un live sur le mariage dans les religions avec diversité.mariage !


A très vite !


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

#8 QUOI DE NEUF SUR INSTA

Ca grimpe, ça grimpe ! Plus de 13200 personnes suivent quotidiennement les partages, posts, live qui se déroulent sur la plateforme ! Mais si vous n'avez toujours pas décidé de vous faire un compte, p

J'ai une question

© 2021 Barbara Moullan